• Tag harcèlement

    Résultats pour la recherche du tag harcèlement :
  • https://twitter.com/MatthieuJDH   Un compte qui effectue une veille informationnelle quotidienne de l'actualité du harcèlement scolaire. L'interview de l'auteur de ce compte (en vidéo) explique les raisons pour lesquelles il veut qu'on en parle.

    Lire la suite...

  •   «- C'est vrai ce que nous a dit Janis ? chuchota Tara.    - Que ton petit ami est gay ? précisa Lydia.   - Ne faites pas attention à elle, répondit Lisa. Elle raconte n'importe quoi. Elle est rongée par la jalousie.   - Mais il paraît que ton copain passe tout son temps avec un...

    Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • ...quand je l'aurai décidé... », accompagnée du geste du pouce tranchant la gorge.   « M'insulter ne lui suffit plus, a compris Valentin, abîmer mes affaires, me frapper, prendre mon argent. Il veut vraiment me tuer. Il va le faire avant la fin de l'année scolaire. » (p.211-212)       (...

    Lire la suite...

  •   « Outrée, Anaïs claqua rageusement la porte. Des larmes de colère embuèrent sa vision, et elle se laissa glisser contre le panneau de bois pour finir assise sur le sol. Des remarques pareilles, elle n'en avait plus entendu depuis son adolescence. A cet âge-là, les jeunes se montraient...

    Lire la suite...

  • ...Valentin, il n'a rien dit lui non plus, alors qu'il était la principale victime...   Moi ? Non, je ne me considère pas comme une victime... J'ai dit « principale » sans réfléchir. Valentin était le seul de la classe à subir le harcèlement. Bastien m'a quelquefois cherchée, mais ça...

    Lire la suite...

  • « « Casser tous les os de ton corps.   Tous les os de ton misérable corps. »   Ces nuits-là, je me réveillais sans arrêt en entendant la voix de mon père juste au-dessus de moi. Je transpirais, mon cœur battait, non pas d'exaltation-à-la-Zarbie, mais d'angoisse. Je sentais ses doigts...

    Lire la suite...

  •   « La porte du vestiaire a été ouverte avec une telle violence que les cloisons du préfabriqué tremblaient. Je n'ai rien vu, j'ai senti mon cœur battre. Quand j'ai compris que le gros Didier était entré dans notre vestiaire et qu'il fonçait sur moi, les battements accélérés du sang...

    Lire la suite...

  •   « Lorsque j'étais ado, il y en avait un comme lui, dans mon quartier. Un blondinet aux fesses rondes que ses parents avaient eu la bonne idée de prénommer Jean-Marc, ce qui est dur à porter quand on aime emprunter les jupes de sa mère et qu'on chante François Deguelt avec une voix de...

    Lire la suite...

  • « L'affaire avec Rudi dépasse la mesure !   Jamais Jack n'aurait dû agir ainsi. Mais j'ai toujours tout supporté sans rien dire !   « Viens ici, le Gaucher ! Plus vite que ça, mon gaillard », ou alors : « Mec, tire-toi, minable, ta tête me déplaît ! » Et quand il est...

    Lire la suite...