• Respectées

    « Je croyais que c'était beau d'être une femme. J'y avais cru dans les yeux de ma mère.

     

    J'ai découvert que ça pouvait être une maladie. Honteuse. Qu'il faut faire oublier pour pouvoir vivre tranquille. Je ne dis même pas « respectée ». Je dis « tranquille ».

     

     

    J'ai vu des filles se mettre à parler comme ces garçons qui nous gâchent la lumière. Je les ai vues s'habiller comme eux, prendre leur allure, leur langage. Pour être acceptées. Pour être tranquilles.

     

    Moi je tresse mes cheveux, je les parfume. Rien ne me fera jamais penser qu'être une femme, c'est mal.

     

    Je n'ai pas envie de repenser à tous les mots que j'ai entendus. Tous ces mots qui font de chacune de nous une serpillière à essuyer les crachats.

     

    Il faut se mettre un voile sur la tête pour éviter qu'ils nous souillent ?

     

     

     

    Même mes frères s'y sont mis. Et ma mère n'a rien dit.

     

    Mes frères, je ne vous reconnais plus. Vous dites que vous me « protégez ». Mais de quoi me protégez-vous ? D'être une femme ? Il faut qu'on se cache pour être respectée ? De quoi ? De vos pensées ? » (p.32-33)

     

     

     

    (Le ramadan de la parole de Jeanne BENAMEUR)

    « CulotteCrâne »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :