• Les Plus Belles Fesses de Première Année

     

    « Je me montrais prudente, voilà tout. Nouvelle ville. Nouveau bahut. Et cette fois, j'avais bien l'intention de contrôler l'image que les gens se faisaient de moi. Combien de fois obtient-on réellement une seconde chance dans la vie ? » (p.26)

     

     

     

    « Normalement, quand quelqu'un possède une image irréprochable, vous pouvez être sûr que quelqu'un d'autre attend sagement dans son coin le moment propice pour le mettre en charpie. L'instant où le défaut fatidique explosera enfin au grand jour. »

     

     

     

    « Alors... Nous avons quitté le parc. Il est reparti d'un côté, et moi de l'autre.

     

    Oh . Mille excuses. Vous attendiez un truc plus croustillant, n'est-ce pas ? Vous espériez entendre comment mes petites mains baladeuses avaient commencé à jouer avec sa braguette. Vous espériez entendre...

     

    Mais oui, au fond, qu’espériez-vous entendre ? Parce que j’ai entendu tant de versions différentes que j’ignore laquelle est la plus répandue. Je sais en revanche laquelle l’est moins. La vérité. » (p.36)

     

     

     

    « "Personne ne devrait jamais croire une rumeur" ai-je rétorqué. J'étais peut-être un peu trop sensible mais j'avais espéré, idiote que j'étais qu'il n'y aurait plus de rumeurs maintenant que ma famille avait déménagé ici. Que j'avais laissé les ragots et les on-dit derrière moi... pour de bon. "Tu peux entendre une rumeur, mais tu ne peux jamais la connaître." »

     

     

     

    « Alors merci à toi, Justin. Sincèrement. Mon premier baiser était divin. Et pendant le mois (ou à peu près) que nous avons passé ensemble, tous nos baisers ont été divins. Tu étais divin.

     

    Et puis tu t’es mis à dire des choses sur moi.

     

    Une semaine a passé sans que je comprenne quoi que ce soit. Mais comme il fallait s’y attendre, les rumeurs ont fini par revenir jusqu’à moi. Or une rumeur, ça ne se réfute jamais.

     

    Je sais. Je sais ce que vous pensez. A mesure que je vous parle, je me dis la même chose. Un baiser ? Un simple ragot à propos d’un baiser, et voilà ce que tu as fait ?

     

    Non. Un simple ragot à propos d’un baiser, et un souvenir que je chérissais a été anéanti. Un simple ragot à propos d’un baiser, et on m’a collé une réputation à laquelle les gens ont cru et réagi en conséquence. Et parfois, un simple ragot à propos d’un baiser peut faire boule de neige.

     

    Un simple ragot à propos d’un baiser, et ce n’est que le commencement. » (p.37)

     

    Les Plus Belles Fesses de Première Année

     

    « A cet instant, dans ce bureau, la prise de conscience que personne ne connaissait ma vérité a profondément ébranlé ma vision de la vie.

     

    C'est comme lorsqu'on conduit sur une route pleine de bosses et qu'on perd le contrôle de sa direction en déviant - quelques instants à peine - vers le bas-côté. Les pneus ramassent un peu de terre, mais vous parvenez à rectifier le tir. Pourtant, vous avez beau agripper le volant, le maintenir le plus droit possible, quelque chose ne cesse de vous projeter sur le côté. Vous ne contrôlez presque plus rien. Et à un moment donné, vous n'en pouvez plus de vous battre - de vous acharner - et vous envisagez de tout lâcher. De laisser l'accident... ou je ne sais quoi... se produire. »

     

     

     

    « Tout le monde sait que cette histoire de Plus Grosses Fesses de Première Année était un mensonge pur et simple. Il n'y avait pas la moindre véracité là-dedans. Mais personne ne se souciait de savoir pourquoi Jessica avait attiré de ce côté-ci de ta liste, Alex.

     

    (…)

     

    Certains considèrent sans doute que tu as bien fait de me choisi. Je ne pense pas. Ou plutôt, reformulons les choses autrement. Je ne crois pas que mes « fesses » -comme tu dis - aient été le facteur décisif. Je crois que le facteur décisif a surtout été... la vengeance.

     

    (…)

     

    Mais le vrai problème n'est pas ta motivation, Alex. Même s'il va bientôt en être question. Le problème c'est le changement d'attitude des autres quand ils voient votre nom sur une liste stupide. » (p.47)

     

     

     

    « Il existe toutes sortes de tordus autour de nous, Alex. Peut-être en fais-je partie, d'ailleurs. Mais le problème, c'est que lorsqu'on ridiculise quelqu'un publiquement, il faut assumer la responsabilité de ce qui arrive à cette personne quand les autres en profitent. »

     

     

     

    (Treize raisons de Jay ASHER)

    « Idéogrammes chinoisEngrenages »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :