• Mongolienne

    « Quand la petite serre ses bras autour de ma taille, je lui fais un sourire. Elle fait une grimace gentille. Et je vois qu’elle est mongolienne. Je traduis dans ma tête ce sale mot qui est venu tout seul, je me dis : elle est trisomique.

    Mongolienne

    Mais je continue à penser : « mongolienne », et je me dis que je ne saurai peut-être pas être gentille avec elle, que j’ai peur, juste un peu peur, mais peur quand même, et je me déteste, adapte-toi ma vieille, tu es vraiment une débile, une chochotte, la petite fille à sa maman, qui n’est jamais sortie de son trou, je m’engueule ferme, et puis on entre dans la maison, j’ai le cœur serré, je ne sais pas pourquoi. » (p.35)

      

    (Angleterre de Geneviève BRISAC)

     

     

     

    « Le Code de la familleMon père est homo »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :