• "Les bonnes femmes"

    "Qu'est-ce que c'est que ces clous ? C'est toi qui a fait ça ?
    - Non, papa, répondit Richard, heureux de ne pas être coupable, pour une fois. C'est maman qui a essayé de la réparer.
    - Ah !" dit son père. Il s'assombrit un instant, puis donna une claque sur le genou de Richard et eut un petit rire. "C'est ça, les bonnes femmes. On ne peut pas leur demander d'avoir de la jugeote."
    Il traitait Richard exactement comme si c'était Gordon, lui inculquant son savoir, partageant avec lui, riant avec lui ; cette plaisanterie sur sa mère, Gordon et son père la faisaient souvent.

     

    "Les bonnes femmes"


    A présent, son père attendait une réaction, qui tardait un peu à venir. Richard éprouva un moment de panique à l'idée de décevoir son père et de perdre cette complicité nouvelle. mais cela le blessait de rire de sa mère, parce que cette blague la poussait toujours à redresser un peu la tête, le visage immobile et fermé.
    Alors que Gordon aurait éclaté de rire avec enthousiasme, Richard put tout juste sourire, et un peu en retard. mais son père vit le sourire et fut satisfait." (p.21)

     

    (Ainsi mentent les hommes, "Humiliation" de Kressmann Taylor)

    « HandicapsCasques et casquettes »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :