• Tag identité sexuelle

    Résultats pour la recherche du tag identité sexuelle :
  • « Le jour de la rentrée, je ne laisse rien au hasard. Mes affaires sont prêtes, mes discours, mes gestes. Je m'envisage une dernière fois dans le miroir de la salle de bains. Intestins durs, mains trempées, je parle à mon reflet, le grand huit ventousé au ventre. Dans la glace, j'aperçois...

    Lire la suite...

  •   « Lorsque j'étais ado, il y en avait un comme lui, dans mon quartier. Un blondinet aux fesses rondes que ses parents avaient eu la bonne idée de prénommer Jean-Marc, ce qui est dur à porter quand on aime emprunter les jupes de sa mère et qu'on chante François Deguelt avec une voix de...

    Lire la suite...

  • « Quand un enfant vient au monde, il naît avec un sexe biologique, mâle ou femelle.   Ce qui est biologique, par exemple, c'est que les femmes peuvent avoir leurs règles alors que les hommes n'en ont pas. Ou que les hommes ont des testicules mais pas les femmes.   Pour annoncer la naissance...

    Lire la suite...

  • « - Et toi ? T'as quelqu'un ?   - Eum... Je suis pas sûr... je sais pas...   - Comment ça, tu sais pas ?   - Ben, je l'ai embrassé avant qu'il parte en vacances.   - Qu'elle.   - Quoi ?   - Qu'elle. T'as dit qu'il ne parte, c'est qu'elle ne parte.   - Mmmmm.... non.     - OH ! Tu......

    Lire la suite...

  • «Pendant que je reboutonnais le babygros de Tyler, je me suis brusquement rendu compte que ces gamins étaient sacrément ordinaires. « Ils se conforment aux stéréotypes de leur sexe », dirait Liam. Pardon ? En tout cas je savais qu'on ne prendrait jamais Mirelle pour un garçon, ni Cody...

    Lire la suite...

  • « Je dois faire honneur à ces prénoms, soutenir tous les jours le regard de mon père et de ma mère qui auraient tellement voulu que je fusse ce garçon fort et baraqué, différent de ma sœur, de mes tantes, de ce gynécée étouffant, et ce, d'autant plus que mon père est fils unique. J'ai...

    Lire la suite...

  • ...colère contre sa vie, ce que je pouvais comprendre. Ça doit être horrible de ne pas être dans le bon corps, d'avoir cette identité dédoublée. Je savais qu'il souffrait. Je regrettais juste qu'il se venge sur moi. Ce n'était pas ma faute si j'avais reçu le corps qu'il voulait. » (p.29)  ...

    Lire la suite...

  • « J'avais mes règles depuis un an seulement. (« Avoir ses règles », quelle expression débile!) J'étais plutôt un garçon manqué avant. Maintenant, je ne savais plus qui j'étais exactement. Une fille, c'est sûr. Mais pas une fille très fille.   Ou peut-être que si, justement....

    Lire la suite...