• Tag humiliation

    Résultats pour la recherche du tag humiliation :
  •   « J'explique : Pacifia est une petite ville abrutie avec un seul vrai lycée, où tout le monde connaît les histoires de tout le monde et où les rumeurs ne s'arrêtent jamais à moins qu'un autre ado soit assez taré pour faire un truc qui fera une meilleure histoire à colporter. Mais mon...

    Lire la suite...

  • ...Walid ?   - Sab, comment tu peux croire ça ?   (…)   Elle a hurlé :   - T'es qu'une pute Aïcha, t'es qu'une sale pute !   Et elle m'a craché dessus. J'avais plus le choix. « Pute », c'était la pire des humiliations. Mon arrêt de mort dans la cité. Et la cité ça comptait plus...

    Lire la suite...

  •   « Tout. Il est prêt à tout. Pour éviter la honte publique, l'humiliation devant la sentence et son exécution immédiate, là, au centre de tous ces regards. Tout, pour qu'il ne soit pas dit, qu'il ne soit pas révélé, que Stéphane ne sait pas, qu'il n'a jamais su lire. » (p.33)    ...

    Lire la suite...

  • "CINGLER : Frapper fort avec un objet mince et flexible.     Obéir est la seule façon de complaire aux grands. mais parfois, à force d'essayer de ne pas parler à table, de ne pas parler en général si c'est pour dire des bêtises - mais comment savoir à l'avance si on va dire une bêtise ?...

    Lire la suite...

  • "C’est ce que sa mère lui répète chaque jour : tu es vilain, sale et bête, un sagouin. Et qu’était-il encore ? qu’avait dit sa mère tout à l’heure ; ce mot qui avait été comme une pierre que papa eût reçue dans la poitrine. Il chercha et ne trouva que : régénéré. C’était...

    Lire la suite...

  • "- ça m'est égal comment on m'appelle,pourvu qu'on m'appelle pas comme à l'école. Ralph manifesta un commencement d'intérêt. - Et comment on t'appelait ? Le gros garçon lança un coup d'oeil par dessus son épaule,puis se pencha vers Ralph. Dans un murmure,il dit: - On...

    Lire la suite...

  • "Pauvre con, il hurle, pauvre con, bon con, le con, je suis le con, toujours le con. Et le mot con s'englue dans sa tête et ça ne lui fait plus mal. Il s'en fiche aussi d'être un con. Depuis toujours il sait ce qu'il est. On le lui a bien gravé dans le crâne, imprimé sous la peau à coup de...

    Lire la suite...

  • « Cette femme, je te l'ai dit, je l'ai ramassée comme ça, à Sault un jour.   Et c'est pas de la fine fleur, non, pas précisément, mais de la roulure d'un peu partout. Moi, pas vrai, j'étais pas difficile, dans mon métier et puis à mon âge, et puis, pour ce que je voulais en faire !...

    Lire la suite...

  • "A TOUS CEUX qui crevèrent d'ennui au collège ou qu'on fit pleurer dans la famille, qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par leurs maîtres, ou rossés par leurs parents, Je dédie ce livre. JULES VALLES"     "- Qu'est-ce que c'est que ce garçon-là ? - Un...

    Lire la suite...