• Programmé pour autre chose

     « Ratsan a confiance en moi. Il y croit et il m'investit d'une mission qui me fait grandir. Il me bouscule, me pousse, me malmène parfois mais y a toujours au bout un fruit à cueillir. Je n'ai jamais osé lui confier que mes parents étaient contre. Que j'étais un enfant programmé pour autre chose. Parce que mes parents parlent de moi comme si je leur appartenais. Un objet qu'on modèle, qu'on sculpte, qu'on taille. Ils disent à leurs amis : « On verrait bien Benjamin faire de la politique, il est doué à l'oral, il est séducteur, il sait convaincre. » Et c'est dans cette logique dont ils ne se cachent même pas qu'ils m'ont parlé de Sciences Po.

     

     

    Programmé pour autre chose

    (…) Ils ont tracé un chemin pour moi que je n'emprunterai que sur un pied ! J'ai dit « oui » pour acheter la paix, les endormir et neutraliser leurs critiques. J'aurai le confort de m'installer loin de la ligne de front. Je ne supporte pas de me faire canarder par mon père. Donc, l'année prochaine, je vais au lycée du centre-ville, bien coté, je fais ce qu'il faut pour les tenir à distance mais ma vie, elle sera ailleurs et Ratsan m'aidera, c'est lui qui m'aiguillera. Je serai patient. » (p.107-108)

      

    (à quoi tu ressembles ? de Magali WIENER)

     

    « La liberté de penserTous ceux qui se taisent »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :