• Le rôle de la féminité

    « Dans son livre fondateur Trouble dans le genre, Judith Butler affirme que le genre est une performance, une identité instable modelée par la façon dont on l’interprète encore et encore. Elle écrit :

      

    Il ne faudrait pas concevoir le genre comme une identité stable ou le lieu de la capacité d’agir à l’origine des différents actes ; le genre consiste davantage en une identité tissée avec le temps par des fils ténus, posés dans un espace extérieur par une répétition stylisée d’actes. L’effet du genre est produit par la stylisation du corps et doit donc être compris comme la façon banale dont toutes sortes de gestes, de mouvements et de styles corporels donnent l’illusion d’un soi genré durable.

      

    Notre façon de concevoir le genre a beau avoir évolué depuis la publication de Trouble dans le genre en 1990, il y a beaucoup à dire pour la théorie de Butler, particulièrement sur les façons dont les femmes, consciemment ou inconsciemment, jouent le rôle de la féminité et sont parfois piégées par ce rôle. » (p.113-114)

     

    Le rôle de la féminité

     

    « Les débats sur le genre reposent souvent sur une opposition simple. Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, il paraît, comme si cela signifiait que nous sommes si différents que nous ne pouvons nous atteindre. La façon dont nous parlons du genre fait vite oublier que Mars et Vénus appartiennent au même système solaire, soumises au même soleil. » (p.147)

      

    (Bad Feminist de Roxane GAY)

     

     

    « D'où tu tiens cette figure-là ?Qu'est-ce que vous entendez par "handicapé" ? »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :