• Être écolière est un combat

    « Mon histoire

     

     

     

    A huit ans, je me retrouvais face

     

    A ce grand bâtiment

     

    Prête à entrer

     

    Je me sentais vivante

     

    Mais je ne savais pas

     

    Qu'être écolière

     

    Serait un combat

     

     

     

    A neuf ans, j'essayais

     

    De choisir mes fringues

     

    Pour mon plaisir

     

    D'écrire

     

    Pour me sentir libre

     

    Mais ils m'ont attaquée

     

    Juste pour avoir voulu

     

    Être moi

     

     

     

    A dix ans, j'ai fait plein d'efforts

     

    Parce que ça avait été l'enfer

     

    Je me suis habillée comme eux

     

    Pour faire partie de leurs jeux

     

    Sauf que dans ma tête

     

    J'étais toujours moi

     

    Bien différente d'eux

     

     

     

    (…)

     

    A douze ans,

     

    Je voulais être

     

    Une fille populaire

     

    Je rêvais de tourner des films

     

    De me glisser dans d'autres peaux

     

    Sans jamais revenir

     

    Dans ma première vie

     

    Mais on m'a dit

     

    Tu seras toujours notre victime

     

     

    (…)

     

    A treize ans,

     

    Je sentais les ténèbres

     

    Qui gagnaient mes rêves

     

    J'ai eu peur de me noyer

     

    Dans leurs regards de haine

     

    Leurs paroles abominables

     

    Critiquaient mon corps

     

    Je courais pour fuir le noir

     

    Qui rampait

     

    Juste derrière moi

     

     

     

    (…)

     

    C'est l'écriture qui m'a sauvée

     

    Des mots contre les tyrans

     

    Des mots sur le suicide

     

    Je ne voulais pas mourir

     

    Juste crier

     

    Que ma souffrance ne me quittait pas

     

    Je la combattais comme je pouvais

     

    Je n'aimais plus manger

     

    Quand je me regardais

     

    Mon corps était couvert

     

    Des mots tracés par mes bourreaux

     

    « Grosse », « Immonde », « Repoussante »

     

    ça me remplissait

     

    Les oreilles et les yeux

     

    Je ne riais plus jamais » (p.13-18)

     

     

     

    (Guide de survie pour ados et autres conseils pour résister au harcèlement d'Aija MAYROCK)

     

     

    « Avoir pleinement conscience de qui l'on estPour que le cauchemar cesse »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :