• « Elles se ressemblent toutes un peu... »

     « "Si t'as d'la thune, on oublie d'où tu viens, ta couleur, tes origines. Le vrai passeport pour la tranquillité et la reconnaissance à perpète, c'est pas le bac pro, c'est la monnaie…" » (p.7)

       

    « Elles se ressemblent toutes un peu... »

    « - Votre métier, c'est d'enquêter ou de juger ?

     - Oh ça va ! Me prends pas de haut, surtout pas, t'as compris ?

     - Est-ce que vous devez me tutoyer ? C'est dans le code pénal ?

     Il la foudroie du regard. Ce regard, elle le connaît par cœur, un classique ! Pourtant elle pensait que jamais plus elle n'aurait à le subir, à se retrouver entre leurs mains, impuissante, déjà cataloguée complice, coupable, acculée, sans pouvoir rien faire. » (p.35)

       

    « - Oui, il me semble, j'ai dû la croiser lors des parloirs et des visites, mais vous savez, je ne peux l'affirmer, je vois tellement de monde et puis pas mal de détenus ont des femmes... comment dire... comme…

     - Comme quoi ? Réagit violemment Coumba, sentant les allusions lourdingues du gros type.

     - Comme mademoiselle... Je veux dire, noires, quoi... Elles se ressemblent toutes un peu... » (p.42)

      

     (La rebelle de Thierry CRIFO)

       

    « Envie de s'habiller en filleDéterminisme du vêtement »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :