• ça fait mal

     

    « Anaïs, elle, se moquait de cette histoire. Cela ne la gênait pas du tout d'avoir un œil en haut et un œil en bas.

     

    Mais personne ne lui demandait son avis. » (p.12-13)

      

    ça fait mal

     

    « Il y avait une nouvelle dans la classe. Son nom était Daniella. Dès qu'elle aperçut Anaïs, elle éclata de rire. (…)

     

    - Eh, toi ! Cria-t-elle. Un courant d'air t'a coincé les yeux !

     

    Anaïs fit comme si elle n'avait pas entendu. Elle dit bonjour à Fanchette et à Gaspard, ses copains de l'année dernière. (…)

     

    - Eh, la bigleuse ! T'es sourde aussi ?

     

    Anaïs essaya de penser à autre chose pour ne pas l'entendre. (…)

     

    - Hou, hou ! Y a ton œil droit qui cherche les mouches !

     

    Gaspard haussa les épaules.

     

    Lui, il n'aimait pas les chipies.

     

    Daniella n'était pas une fleur de printemps. C'était une ronce pleine d'épines. Et les épines, ça fait mal.

     

    - ça doit être pratique en classe ! continua Daniella. Tu peux regarder le tableau et ton cahier en même temps !

     

    Et quand les autres enfants se mirent à rire, Anaïs sentit les larmes venir. Même si ses yeux étaient différents, ils pleuraient comme les yeux de tout le monde. » (p.16-18)

      

    « Anaïs garda le silence pendant des semaines. Elle ne dit pas à ses parents, ni même à sa chère Nona, que Daniella la martyrisait tous les jours. Dès qu'elle arrivait à l'école, Daniella se moquait d'elle. Le pire, c'était que tous les autres l'imitaient. » (p.19)

     

    (Le poisson dans le bocal de MOKA)

     

    « Ballons et dirigeablesMicroscope »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :